Organisation générale de la formation

Descriptif de la formation

Objectifs

Les objectifs de la formation sont en premier lieu de répondre aux attentes des différents types de professionnels qui emploieront les diplômés, tout en assurant l’adaptabilité de ces derniers à différents environnements professionnels. La compréhension des situations de travail qu’ils sont susceptibles de rencontrer, la possession d’un bagage culturel étendu, se révèlent indispensables pour dialoguer avec des spécialistes et conditionne leur capacité à s’insérer sur le marché du travail et à évoluer dans des postes à responsabilité croissante. Un module d’aide à la définition du Projet Personnel et Professionnel (PPP) vient aider les étudiants à entreprendre le travail de réflexion indispensable à la définition d’un parcours universitaire et professionnel.

La pluridisciplinarité et l’acquisition de compétences polyvalentes

Le projet interdisciplinaire qui anime la formation est en correspondance directe avec les exigences professionnelles de la conception et de la production de produits et de services multimédias. Il s’agit de permettre aux étudiants d’acquérir de véritables compétences de polyvalence, fondées simultanément sur la maîtrise des technologies numériques et la compréhension de leurs fonctionnements, de leurs enjeux, de leurs limites, sur les conditions de leur acceptabilité sociale et sur leur capacité à répondre aux besoins des clients et des usagers dans différents contextes d’utilisation. La notion de « spécialiste polyvalent » renvoie donc à une imbrication entre les dimensions techniques et d’usages, débouchant sur des savoir-faire spécifiques et conduisant à l’acquisition de compétences relevant de deux grands champs, l’un technique, l’autre socio-économique et communicationnel.

La pratique de l’interfaçage entre la technique et les usages

Pour la spécialité de DUT MMI, il s’agit de concevoir l’acte de communiquer dans toute sa complexité, au sein d’un environnement socio-technique : l’objectif est de parvenir à construire une signification pertinente entre « l’émetteur » et « le récepteur » à l’aide des technologies de l’information communication, et de concevoir des services prenant en compte les caractéristiques de l’environnement, les contraintes et les attentes des différents types d’usagers.

La compétence communicationnelle renvoie tout d’abord à la capacité de concevoir un projet adapté à des objectifs clairement formulés et à celle de convaincre les parties prenantes. Cela repose sur la capacité d’interagir avec les multiples acteurs en présence dans des situations professionnelles de communication inhérentes à la conception d’un produit ou d’un service multimédia. Elle traduit également la capacité à bâtir un argumentaire adapté aux interlocuteurs et à l’exprimer clairement, par écrit et oralement. De même, elle suppose une aptitude à écouter et à comprendre les différents acteurs d’un projet, les usagers du produit ou du service final, afin de prendre en compte leurs points de vue, leurs attentes, leurs réticences dans la réalisation.

Enfin, cette compétence fait référence à la capacité à élaborer et mettre en forme un produit de communication reposant sur l’intégration de médias numériques, ce qui implique tout à la fois une sensibilité artistique et esthétique, une maîtrise des techniques d’écriture et de scénarisation, en même temps qu’une conscience des processus de réception, d’interprétation, de construction du sens par les destinataires.

Un fort ancrage théorique et universitaire

Formation technologique et professionnalisante, la spécialité MMI est également une formation universitaire dont l’objectif est d’apporter un socle solide et conséquent de compétences aux diplômés. Dans un environnement technique et économique aussi évolutif que celui des produits et des services multimédias, il est essentiel de porter l’accent tant sur les méthodes de travail et d’organisation que sur des outils techniques spécifiques qui évoluent rapidement.

Parallèlement, un espace important est accordé aux enseignements généraux et théoriques. C’est le cas en sciences et technologies informatiques, autour des thématiques de la représentation, du traitement et du transport de l’information, ainsi que des principes de fonctionnement des médias numériques. C’est également le cas en sciences humaines et sociales, par une initiation aux théories de l’information et de la communication, notamment au travers de l’étude des usages, des enjeux socio-économiques, juridiques et politiques des TIC, ainsi que des transformations sociétales et organisationnelles qui leurs sont associées. C’est enfin le cas sur le plan de l’expression artistique où une sensibilisation aux grands courants esthétiques et aux principales techniques est opérée tout au long du cursus.

La participation du milieu professionnel

Les professionnels participent à la vie d’un département par diverses activités : présentation des secteurs d’activité et métiers de la spécialité, entretiens avec des étudiants dans le cadre du Projet Personnel et Professionnel (PPP), participation aux sessions des jurys d’admission et de délivrance des diplômes, de recherche et du suivi des stages, collaboration à des projets. Ils prennent une part directe à l’enseignement pour un volume horaire souhaitable de 20% du total des heures d’enseignement.

Pour cela, il est recommandé de constituer des équipes pédagogiques mixtes, professionnels-enseignants, définissant en commun les objectifs et le déroulement pédagogique. Ainsi, les professionnels fourniront une aide précieuse à l’équipe enseignante en participant aux discussions préalables à la présentation des thèmes et aux séances d’évaluation des résultats.

La pratique des langues étrangères

Dans le domaine d’intervention des techniciens supérieurs MMI, la pratique de l’anglais et la connaissance d’une autre langue sont considérées comme des conditions majeures d’employabilité.

Deux langues sont obligatoires : l’anglais et une autre langue définie par chaque département en fonction du contexte locale. Les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE) sont mobilisées pour favoriser leur apprentissage.

Description du cursus

L'obtention du DUT donne 120 crédits ECTS (European Credit Transfer System), à raison de 30 crédits par semestre validé. Dans chaque semestre, l’enseignement est organisé en unités d’enseignement, elles-mêmes formées de modules.

Le parcours de formation conduisant au DUT est constitué d’une majeure, qui garantit le coeur de compétences du DUT, et de modules complémentaires. Ces modules complémentaires sont destinés à compléter le parcours de l’étudiant qu’il souhaite une insertion professionnelle ou qu’il souhaite une poursuite d’études vers d’autres formations de l’enseignement supérieur.

Le cœur de compétences de la formation correspond aux trois premiers semestres (1560 heures), au(x) projet(s) tutoré(s) et au stage. Les modules complémentaires sont placés au quatrième semestre (240 heures). Quel que soit le parcours suivi par l’étudiant, ils font partie intégrante du diplôme universitaire de technologie. Dans ce présent document sont décrits les modules complémentaires conduisant à l'insertion professionnelle immédiate. Ceux destinés à favoriser la poursuite d'études sont offerts à l’étudiant dans le cadre de l’adaptation de son parcours en fonction de son projet personnel et professionnel. Ils font l'objet d'un document annexe. Élaborés par l'IUT en prenant appui sur les préconisations de la Commissions Pédagogiques Nationales, ils présentent les mêmes caractéristiques en termes de volume horaire et de coefficient entrant dans le contrôle des connaissances que les modules visant l’insertion immédiate.

Le DUT peut être obtenu par des voies différentes, qui permettent à des publics divers, selon des organisations et des horaires adaptés, d’acquérir les savoirs et savoir-faire sanctionnés par un diplôme unique.

Ces voies sont :

  • la formation initiale,
  • la formation en alternance,
  • la Formation Tout au Long de la Vie (FTLV),
  • la formation en 1 an à temps plein (année spéciale).

Tableaux synthétiques des modules et des UE par semestre

Les Cours Magistraux (CM) ont lieu en classe entière, les Travaux Dirigés (TD) en groupes de 26 étudiants et les Travaux Pratiques (TP) en groupes de 13 étudiants afin de garantir un suivi de qualité de la progression des étudiants et appliquer une pédagogique efficace.

Des enseignements d’adaptation de parcours prennent place au cours du semestre 1. Ils permettent notamment une remise à niveau sur les différentes thématiques abordées au cours du DUT et l’acquisition d'une méthodologie de travail. Ils préparent l’étudiant à être autonome dans ses apprentissages tout au long de son cursus.

Semestre 1

UE11 : Communication, culture et connaissance de l'environnement socio-économique : bases

UE12: Culture technologique et développement multimédia : bases

UE Module Coeff. Volume horaire
Réf. Nom Mod UE CM TD TP Mod UE
Semestre 1
UE11 M1101 Anglais S1 2 16 15 15 30 270
M1102 Langue vivante 2 S1 1 10 10 20
M1103 Théories de l'information et de la communication S1 1 10 10 20
M1104 Esthétique et expression artistique S1 2 10 15 10 35
M1105 Écriture pour les médias numériques S1 2 10 10 10 30
M1106 Expression, communication écrite et orale S1 3 5 20 15 40
M1107 Gestion de projet S1 2 5 15 10 30
M1108 PPP S1 1 10 10 20
M1109 Environnement juridique, économique et mercatique des organisations S1 2 15 15 30
M1110 Adaptation de parcours S1 5 10 15
UE12 M1201 Culture scientifique et traitement de l'information S1 3 14 15 15 15 45 230
M1202 Algorithmique et programmation S1 2 10 10 10 30
M1203 Services sur réseaux S1 3 15 15 20 50
M1204 Infographie S1 2 10 20 30
M1205 Intégration web S1 2 5 5 20 30
M1206 Production audiovisuelle S1 2 5 5 20 30
M1207 Adaptation de parcours S1 15 15
Total semestre 1 30 105 185 210 500

Semestre 2

UE21 : Communication, culture et connaissance de l'environnement socio-économique : approfondissement

UE22 : Culture technologique et développement multimédia : approfondissement

UE Module Coeff. Volume horaire
Réf. Nom Mod UE CM TD TP Mod UE
Semestre 2
UE21 M2101 Anglais S2 2 15 15 15 30 255
M2102 Langue vivante 2 S2 1 10 10 20
M2103 Théories de l'information et de la communication S2 2 15 15 10 40
M2104 Esthétique et expression artistique S2 1 5 10 10 25
M2105 Écriture pour les médias numériques S2 1 5 10 10 25
M2106 Expression, communication écrite et orale S2 2 15 15 30
M2107 Gestion de projet S2 2 5 10 15 30
M2108 PPP S2 1 10 10 20
M2109 Environnement juridique, économique et mercatique des organisations S2 2 10 15 10 35
M2110 Projet tutoré S2* 1
UE22 M2201 Culture scientifique et traitement de l'information S2 2 15 15 15 15 45 255
M2202 Algorithmique et programmation S2 2 10 15 20 45
M2203 Base de données S2 2 5 10 15 30
M2204 Services sur réseaux S2 2 5 5 20 30
M2205 Infographie S2 2 5 5 20 30
M2206 Intégration Web S2 2 10 10 25 45
M2207 Production audiovisuelle S2 2 5 5 20 30
M2208 Projet tutoré S2* 1
Total semestre 2 30 95 175 240 510

Semestre 3

UE31 : Communication, culture et connaissance de l'environnement socio-économique : maîtrise

UE32 : Culture technologique et développement multimédia : maîtrise

UE Module Coeff. Volume horaire
Réf. Nom Mod UE CM TD TP Mod UE
Semestre 3
UE31 M3101 Anglais S3 2 15 15 15 30 265
M3102 Langue vivante 2 S3 1 10 10 20
M3103 Théories de l'information et de la communication S3 2 15 15 10 40
M3104 Esthétique et expression artistique S3 1 5 10 10 25
M3105 Écriture pour les médias numériques S3 2 10 10 15 35
M3106 Expression, communication écrite et orale S3 2 15 15 30
M3107 Gestion de projet S3 1 5 10 10 25
M3108 PPP S3 1 10 10 20
M3109 Environnement juridique, économique et mercatique des organisations S3 2 25 15 40
M3110 Projet tutoré S3* 1
UE32 M3201 Culture scientifique et traitement de l'information S3 2 15 10 15 20 45 255
M3202 Développement web S3 2 5 10 20 35
M3203 Programmation objet et événementielle S3 2 5 10 20 35
M3204 Services sur réseaux S3 2 5 10 20 35
M3205 Infographie S3 2 5 10 20 35
M3206 Intégration multimédia S3 2 5 10 20 35
M3207 Production audiovisuelle S3 2 5 10 20 35
M3207 Projet tutoré S3* 1
Total semestre 3 30 100 185 235 520

Semestre 4

Des modules complémentaires sont proposés au S4.

UE41 : Communication, culture et connaissance de l'environnement socio-économique : approche professionnalisante

UE42 : Culture technologique et développement multimédia : approche professionnalisante

UE Module Coeff. Volume horaire
Réf. Nom Mod UE CM TD TP Mod UE
Semestre 4
UE41 M4101 Anglais S4 2 16 15 15 30 150
M4102C Esthétique et expression artistique S4 2 10 15 15 40
M4103C Écriture pour les médias numériques S4 2 10 15 15 40
M4104C Environnement juridique, économique et mercatique des organisations S4 2 10 15 15 40
M4105 Projet tutoré S4* 2
M4106 Stage S4** 6
UE42 M4201C Développement multimédia S4 2 14 10 15 15 40 120
M4202C Infographie S4 2 10 15 15 40
M4203C Intégration gestion de contenu S4 2 10 15 15 40
M4204 Projet tutoré S4* 2
M4205 Stage S4** 6
Total semestre 4 30 60 105 105 270

Récapitulatif

UE Nom Coeff. UE Volume horaire
CM TD TP UE
Semestre 1
UE11 Communication, culture et connaissance de l'environnement socioéconomique : bases 16 55 125 90 270
UE12 Culture technologique et développement multimédia : bases 14 50 60 120 230
Total semestre 1 30 105 185 210 500
Semestre 2
UE21 Communication, culture et connaissance de l'environnement socioéconomique : approfondissement 15 40 110 105 255
UE22 Culture technologique et développement multimédia : approfondissement 15 55 65 135 255
Total semestre 2 30 95 175 240 510
Semestre 3
UE31 Communication, culture et connaissance de l'environnement socioéconomique : maîtrise 15 60 110 95 265
UE32 Culture technologique et développement multimédia : maîtrise 15 40 75 140 255
Total semestre 3 30 100 185 235 520
Semestre 4
UE41 Communication, culture et connaissance de l'environnement socioéconomique : approche professionnalisante 16 30 60 60 150
UE42 Culture technologique et développement multimédia : approche professionnalisante 14 30 45 45 120
Total semestre 4 30 60 105 105 270

DUT Métiers du Multimédia et de l'Internet

Total formation 120 360 650 790 1800

En ce qui concerne « Apprendre Autrement », l'article 15 de l'arrêté précise « qu'un volume horaire de l'ordre de 10 % de la formation encadrée doit y être consacré et qu'il doit être dispensé dans chacun des enseignements et fait l'objet de modules spécifiques ».

La formation transversale est constituée de la langue vivante 1 (anglais), de l’expression, communication écrite et orale ainsi que du PPP ce qui représente un volume horaire total de 275 h dont 140 h de TD et 135 h de TP.

Stage et projets tutorés

Stage

Le stage permet la connaissance active du monde professionnel et une mise en pratique contextualisée. Il concrétise l’apprentissage d’une méthodologie et favorise l’exercice de l’autonomie dans un environnement professionnel en France ou à l'étranger.

Ainsi, à l’issue de ce stage, l’étudiant doit être capable de :

  • participer à une approche mercatique du service ou produit envisagé,
  • contribuer à la planification des études ou des réalisations mettant en application l’approche projet,
  • maîtriser les outils nécessaires à la fabrication de produits et services de communication, notamment dans le web,
  • s’intégrer dans des équipes pluridisciplinaires,
  • analyser les solutions techno-économiques permettant de dégager les solutions les plus appropriées au problème posé (sous-traitance, achat de matériel, service intégré, devis préalable, etc.)

Placé au quatrième semestre, le stage, d'une durée de 10 semaines au minimum, vise une activité de production de produits ou services multimédias. Il est obligatoirement co-dirigé par un enseignant du département et un professionnel de l’entreprise. Le suivi et l’encadrement du stage sont assurés par le département, notamment par des visites dans les entreprises d’accueil. Le stage donne lieu à la rédaction d’un rapport écrit et à une soutenance publique.

Le stage faisant appel aux compétences, savoir-faire et qualités-clefs développés au cours du cursus, son évaluation est répartie sur l'UE1 et sur l'UE2 (modules M4106 et M4205).

Dans le cadre de l'adaptation locale, il est possible d'envisager un stage d'observation au S1 ou au S2. Toutefois, dans cette hypothèse le stage de quatrième semestre ne pourra avoir une durée inférieure à 9 semaines.

Projets tutorés

La période de projet(s) tutoré(s), d’une durée totale de 300 heures sur les semestres S2, S3 et S4, permet aux étudiants d’expérimenter une situation d'autonomie en activité professionnelle. Selon les choix de mise en oeuvre par les départements, le volume peut se décliner en un projet unique ou en plusieurs projets tutorés : un par année ou un par semestre.

Le(s) projet(s) tutoré(s) doit(vent) permettre :

  • l’apprentissage et la mise en pratique de la méthodologie de conduite de projet (travail en groupe, gestion du temps de travail, respect des délais, rédaction d’un cahier des charges…),
  • la mise en pratique des savoirs et savoir-faire (recherche documentaire, proposition de solutions, réalisation de tout ou partie d’un produit ou service multimédia …),
  • l’apprentissage de l’autonomie,
  • l’expérimentation de la transdisciplinarité.

Les sujets des projets peuvent être fournis par les enseignants tuteurs ou par une entreprise, une collectivité locale ou une association. Ils ont pour finalité une réalisation mobilisant les disciplines de la spécialité.

La démarche de projet est initiée dès le premier semestre par le cours de « gestion de projet ». Elle se poursuit par la constitution d’équipes d’étudiants qui doivent, lors des semestres suivants, présenter publiquement un travail de fin d’études abouti.

Chaque équipe est suivie par un enseignant tuteur. Toutefois, l'ensemble des enseignants doivent selon leurs compétences suivre les différentes composantes du projet. Les étudiants doivent établir un rapport de projet et d'autres travaux écrits et oraux en communication et en conduite de projet le cas échéant.

Les projets tutorés donnent lieu à la rédaction d’un rapport écrit et à une soutenance publique devant un jury. Ils sont évalués de manière collégiale.

Les projets faisant appel aux compétences, savoirs faire et qualités-clefs développés au cours du cursus, font l'objet d'une évaluation sur les deux UE (au semestre 2, modules M2110 et M2208, au semestre 3, modules M3110 et M3208 et au semestre 4, modules M4105 et M4204).

Projet Personnel et Professionnel (PPP)

Le PPP est un travail de fond qui doit permettre à l’étudiant de se faire une idée précise des métiers du multimédia et des services sur réseaux. Il doit l’amener à mettre en adéquation ses projets et aspirations personnels et les nécessités des métiers.

Un des objectifs du PPP est de donner des méthodes à l’étudiant pour se projeter dans l’avenir, pour penser son évolution professionnelle tout au long de la vie, en particulier lors des phases de transition (après DUT, recherche d’emploi, réorientation professionnelle ou universitaire…)

L’étudiant doit être capable de :

  • cerner les métiers du multimédia et des services sur réseau,
  • établir un bilan personnel, définir ses aspirations,
  • envisager un métier ou un groupe de métiers,
  • définir un parcours de formation.

Le PPP est transversal ; il fait appel à toutes les compétences acquises ou en cours d’acquisition et s’inscrit dans une démarche de recherche personnelle. Si la transmission de l'information peut être globalisée, la concrétisation du Projet Personnel et Professionnel ne peut se concevoir sans un tutorat individuel.

Trois enseignements spécifiques (60 heures) sont dédiés à l’élaboration du PPP au cours des trois premiers semestres. Le PPP doit débuter le plus tôt possible au semestre 1. Il est essentiel qu'il mobilise l'ensemble de l'équipe enseignante.

Les stages et projets tutorés contribuent fortement à la démarche du PPP. D’une part ils permettent à l'étudiant de connaître les secteurs d’activité et de mesurer les compétences professionnelles requises, d’autre part, ils lui permettent d’évaluer ses compétences et d’affiner ses choix professionnels.

Les deux premiers semestres visent à une meilleure connaissance des secteurs d’activité correspondant au DUT, et à l’acquisition de méthodes et d’outils utiles à la démarche d’élaboration du PPP.

Des conférences, forums des métiers, rencontres avec les anciens étudiants peuvent être organisés, ainsi que tout ce qui permet la transmission d’expériences entre étudiants d’une même promotion et entre promotions.

A l’issue des deux premiers semestres, l’étudiant doit être capable d’identifier les secteurs d’activité, les métiers, les contextes professionnels en rapport avec le diplôme qu’il prépare.

Lors du semestre 3, l’étudiant étudie les différents parcours possibles, leurs caractéristiques et finalités. Il doit déterminer son choix d’orientation : le secteur d’activité, le métier ou la famille de métiers ainsi que le choix de l’itinéraire correspondant. Il doit être à même d’en rendre compte, sous forme d’une présentation argumentée orale ou écrite, qui fera l’objet d’une évaluation.

Ainsi, le choix des modules complémentaires correspond à une première mise en oeuvre de ce PPP. Il doit également permettre à chaque étudiant de chercher et de trouver un stage de fin d’études cohérent avec ses choix.

Orientations pédagogiques, pédagogie par la technologie

La nature intrinsèquement pluridisciplinaire des supports et environnements multimédia et de leur production suppose la mobilisation de savoirs et savoir-faire multiples. La mise en oeuvre du projet interdisciplinaire qui fonde le programme du DUT MMI implique ainsi le développement de relations entre les deux UE et, au sein des UE, entre les différents modules de la formation, dans un souci de transversalité et d’acquisition de « compétences plurielles ».

A titre d'exemple, le droit de l’image (étude de cas dans la première UE) et l’exploitation des images de personnes ou de lieux dans une production multimédia (application en TP dans la seconde UE) sont liés. De même, le droit de l’internet (notamment la réglementation concernant les données personnelles dans la première UE) est mis en relation avec la conception de bases de données intégrant des fichiers nominatifs (utilisation lors de TP dans la seconde UE).

L'objet technologique est abordé dans les deux UE en prenant soin de souligner la réciprocité entre les différents enseignements. Il appartient aux équipes pédagogiques de favoriser la prise de conscience de ces liens, dans les différents enseignements et dans la réalisation de travaux faisant intervenir plusieurs modules appartenant aux deux unités d’enseignement.

Par ailleurs, le module de conduite de projet et la réalisation des projets tutorés jouent un rôle central dans la transversalité. Ils doivent permettre d’en catalyser les différents éléments au travers de la réalisation d’un produit ou d’un service de communication.

Tous les aspects de la formation se retrouvent ainsi associés et mis en relation. La cohérence apparaît de manière plus évidente aux étudiants. Les enseignements de conduite de projet visent à apporter les méthodes permettant de procéder à cette articulation, avec un accompagnement spécifique des projets tutorés. Ils assurent ainsi la prise en compte de toutes les dimensions auxquelles font référence les produits et services multimédias. C’est le cas sur le plan des contenus mais aussi en ce qui concerne le mode d’organisation des projets tutorés, réalisés par petits groupes d’étudiants, devant se coordonner, établir une planification, respecter des normes strictes pour la formalisation de leurs travaux et des relations avec les différentes parties prenantes.

La formation est ainsi articulée autour d’une véritable pédagogie par projets, qui contribue à rendre les étudiants capables de travailler selon un mode usuel d’organisation des activités de conception et de réalisation de produits et de services multimédias.

Enfin, les stages et projets participent d’une mise en situation professionnelle autonome dont le rôle est essentiel :

  • pour la progression pédagogique elle-même, parce qu’ils permettent aux étudiants de tester leurs connaissances, leurs capacités et d’identifier leurs manques, d’acquérir de nouvelles connaissances en autonomie, et de mieux percevoir en retour les apports des divers enseignements et situations pédagogiques ;
  • pour l’acquisition de compétences pratiques, en assurant aux futurs diplômés une efficacité immédiate ou très rapide dès leur insertion professionnelle.

Prise en compte des enjeux actuels de l'économie

Au-delà des enjeux techniques et culturels propres au champ disciplinaire visé, le diplômé du DUT MMI doit avoir une compréhension plus large de nouveaux enjeux, tant économiques que sociaux.

Ces dernières années, la prise en compte de ces nouveaux enjeux est devenue fondamentale. Pour permettre une insertion réfléchie et réussie dans le monde de l'entreprise, comme entrepreneur ou comme employé, et, plus globalement, pour conduire les diplômés à devenir des citoyens responsables, le diplômé du DUT MMI doit appréhender et décrypter des notions aux ramifications nombreuses :

  • intelligence économique,
  • entrepreneuriat,
  • règles liées à la normalisation,
  • sécurité des systèmes d'information,
  • réputation électronique,
  • protection du patrimoine informationnel de l'entreprise,
  • développement durable…

Le PPN du DUT MMI comporte dans les modules d'enseignement des approches dédiées à ces problématiques. Mais au-delà, c'est l'ensemble des enseignements du DUT MMI qui intègre ces dimensions de manière transversale.

Ainsi, la formation MMI prend en compte les enjeux économiques et relatifs au monde de l’entreprise, à travers divers enseignements, universitaires ou professionnels. L'étudiant est, tout au long de son parcours, sensibilisé à la vie de l’entreprise, grâce à des modules ayant trait à la gestion d’entreprise et au marketing, mais aussi à des modules complémentaires explicitement consacrés à l’entrepreneuriat. Les enseignements de gestion de projet, initiés dès le début du cursus, permettent aussi de sensibiliser l’étudiant aux enjeux, fonctionnement, gestion mais aussi aux difficultés et limites d’une organisation du travail par projet.

Le projet tutoré permet également d'expérimenter la mise en oeuvre d’un groupe de travail ainsi que le pilotage d'un projet avec notamment l'utilisation d'outils méthodologiques spécifiques (budget, planning, comptes rendus de réunion...).

La diversité dans la composition des équipes en MMI, mais aussi la possibilité de faire participer à la formation des experts extérieurs (entrepreneurs et chambres consulaires, Institut National de la Propriété Industrielle, Gendarmerie Nationale, Direction Centrale du Renseignement Intérieur, Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d'Information) facilitent la prise de conscience par les étudiants des problématiques liées à la sécurité, à l’intelligence économique et à la création d’entreprise.

A l’issue d'un DUT MMI, un diplômé peut donc être capable de mesurer la viabilité économique d’une agence web, ou d'un site de e-commerce.

La notion de réputation numérique, liée à l’identité d'une organisation ou d'une personne, est associée à la perception que les internautes s'en font. Elle peut constituer un facteur de différenciation mais aussi présenter un avantage concurrentiel dans le cas des marques. Elle se façonne par la mise en place d'éléments positifs et la surveillance des éléments négatifs. L'intelligence économique est alors sollicitée par les diverses approches méthodologiques qui permettent de gérer au mieux l'information à l'intérieur et à l'extérieur de l'entreprise (veille et recherche d'information, gestion des réseaux humains, gestion des connaissances, lobbying, sécurité économique). Aujourd'hui la veille est stratégique ; elle oeuvre à pérenniser l'identité numérique et maintenir une bonne réputation numérique. Ces problématiques constituent notamment le coeur des modules d'écriture numérique.

De façon plus large, le PPN MMI permet aux étudiants d’aborder spécifiquement dans les enseignements d'infographie, de gestion de projet, de programmation mais aussi plus généralement au cours des modules constitutifs du diplôme, les normes rédactionnelles, du web, de la programmation, notamment dans une volonté de développer l’accessibilité.

La notion de développement durable est également abordée de façon transversale dans l’ensemble des modules économiques et de gestion de projet : l'étudiant doit s'interroger sur les impacts environnementaux de ses actions. L'étudiant en DUT MMI est enfin sensibilisé aux problèmes de santé et de sécurité au travail : le droit du travail par exemple permet à tout étudiant de connaître ses droits et ses devoirs, tandis que l'ergonomie du poste de travail fait partie des notions abordées lors des travaux pratiques.

En développant chez les étudiants du DUT MMI la prise de conscience de ces enjeux, le PPN inscrit clairement la formation dans une dynamique de responsabilité sociale.